Driiiiiing c’est déjà la rentrée ! On laisse la douceur de l’été derrière soi et c’est reparti pour les emplois du temps de ministre.
Et entre les courses des fournitures scolaires, les inscriptions aux activités de l’année (pour peu qu’on est déjà choisi), la reprise du travail sur les chapeaux de roues, je crois qu’il est temps que je nous fasse gagner du temps.

Et si je vous disais que j’ai le plat qui se prépare en 5 minutes et qui se cuit en 15… Le bonheur, non ?
Ce plat mystère c’est le one pot pasta : qu’es aquò?
Venue d’Italie, cette technique de cuisson a le vent en poupe sur les réseaux sociaux depuis quelques temps. Il fallait donc que je nous décortique tout ça !

Pour la petite histoire: c’est Martha Stewart , américaine (sont trop fort ces américains), qui a popularisé cette astuce culinaire qui repose sur le même principe que le risotto mais avec des pâtes.

J’avoue que je me suis lancée en étant septique et en ayant vraiment peur du résultat final. Ça paraissait trop simple! Où est le piège?
J’ai même dit à « my cook » : « Je tente une recette mais je ne garantie pas ce qu’on mange ce soir… »
(Je vous laisse imaginer sa tête)

Déroulé du one pot pasta en images:
one-pot-pasta-ingredients
one-pot-pasta-pot

one-pot-pasta-on-pot
one-pot-pasta-water
one-pot-pasta-plate
Mes conseils pour un one pot pasta réussi: 
couper les légumes/ingrédients finement pour qu’à la cuisson ils deviennent tendres
– faire revenir les oignons dans de l’huile d’olives dans la casserole avant de rajouter le reste des ingrédients pour un meilleur goût
– n’oubliez pas de rajouter au moment de servir le parmesan; c’est juste tellement bon avec.

Vous l’avez compris on s’est régalé: franchement on a tellement aimé qu’on s’en ai déjà refait plusieurs fois  😀

Résultat (presque) inratable et aux possibilités INFINIES ! Qui dit mieux ?

Le one pot pasta, c’est le plat magique qu’on attendait!

Que l’aventure continue et la gourmandise aussi…

logo lubies de méli

PS: n'hésitez pas à me partager vos versions  😉